Respect et harmonie

 

L’éthique de l’association

 « Une pratique intègre qui demande respect, douceur, adaptabilité, joie, authenticité et  transparence »

 

Dans cette pratique l’animateur de l’atelier demeure dans un accompagnement durable et individualisé, même en groupe. Il prévient de la nécessité d’un engagement, d’un enthousiasme, d’une positivité essentielle. Même si aucun champ d’expérience n’est obligatoire, chacun y est invité dans une dynamique évolutive. Il n’y a pas de « tu dois », « il faut que… », à chacun son possible et son « lâcher-prise » progressif et d’intégration. Chaque champ d’expérience est accessible à chacun et ne demande pas de performance ou « de se faire violence ».

 

« Une pratique intègre qui tient compte de tout l’Être »

 

Chacun est libre dans sa pratique et peut vérifier l’éthique de l’accompagnateur animateur et lui rappeler si nécessaire. S’il arrive un découragement, l’envie d’arrêter, il est essentiel de lui en parler. Des obstacles intérieurs se présentent parfois, on ne peut les contourner. Les ateliers amènent vers une détente profonde, un lâcher-prise, une ouverture du cœur qui peuvent s’exprimer de façons inattendues dans des réactions d’ intensité variable, que ce soit dans l’agréable ou le désagréable. Ces difficultés viennent avant tout du « mental », « des affects » et « des mémoires ». Il y a donc des paliers à franchir peu à peu comme en plongée. C’est d’ailleurs une plongée en soi. Le soutient de l’animateur est essentiel et il rappelle au courage (dans le sens vrai du mot «  d’énergie qui vient du cœur »).

 

Dans tous les cas, toute pratique est à vivre en douceur et non à aller jusqu’à la douleur physique/psychique, « à se faire violence ». Aucun « forcing » n’est demandé ! La demande est une présence attentive bienveillante dans chacun des états, mouvements de la pratique. Un total respect sans auto-jugement ou négation bloquante. Il n’y a besoin d’aucun comparatif entre les participants, chacun vit sa propre expérience que personne d’autre ne peut vivre à sa place.

Pas d’obligation de résultats, de « bien faire », simplement vivre « l’Être » le plus complètement possible dans son champ d’expérience de l’instant. Pas d’obligation « à retenir » des techniques.

 

« Laisser venir, laisser partir »

 

« Le libre progrès » l’est pour chacun. Vous retiendrez de vous-même, de votre « aime », tout naturellement ce dont vous avez besoin.

 

Tous les arts et l’harmonie au service de l’Être

Tous les champs d’expériences proposés sont basés sur « la conscience corporelle et énergétique » et « les qualités d’être » vécues dans l’instant présent, dans une attention présente bienveillante. Une présence consciente qui se développera dans les différentes pratiques et jusqu’au quotidien.

Cette pratique apportera une connaissance de soi, un vécu de la joie, un vécu d’unité consciente. Les champs d’expériences sont liés à tous les arts qui permettent une harmonisation, une pacification, une régénération, un développement de la connaissance de soi vers une pleine conscience claire et unificatrice.

Quels que soient les ateliers, animations et rencontres, des temps de verbalisation partagée sont laissés à chacun, de son vécu, ressenti, qui permettent une solidarité positive enrichissante humainement.

 

Le choix d’être en association confirme le but et les objectifs de ses membres fondateurs : pas de but financier de profit, pas d’objectifs de pouvoir égotique. L’association présente une ouverture humaniste et « spirituelle » dans le sens juste du mot, qui respecte les droits universels de chacun, le développement de sa sagesse et de sa conscience.

L’argent perçu est au service du but, des objectifs de l’association. Le but, vivre l’instant présent, se connecter à « sa vérité d’Être », trouver son autonomie et sa pleine responsabilité joyeuse de création de sa réalité, se comprendre dans une unité partagée.

 

 Quelques rappels essentiels pour une juste et bonne pratique

S’engager avec cœur
Prévenir l’animateur de ses handicaps, douleurs, difficultés corporelles pour une adaptation
Pas d’obligation de « faire comme tout le monde », chacun à sa mesure du possible. A chacun son rythme propre. Aucune performance demandée, le progrès est individualisé, chacun s’exprime en son ressenti et en son nom
Laisser libre le vécu du corps, lui permettre de s’exprimer, de s’éveiller dans ses sensations, découvrir et accueillir le langage du corps
Respecter ses « manques », sa fatigue, se permettre au sein même de l’atelier de s’arrêter un moment, de faire une pause, de se reposer, s’assoir, s’allonger si besoin. Se respecter dans la douceur, inutile « de se faire mal »
  1. « En tête, en cœur et en corps ».
Garder une présence attentive et bienveillante dans la pratique de tout son Être, soit,  relier son geste, sa position, sa posture, sa respiration, son ressenti, son énergie, sa pensée
« Laisser venir, laisser partir ». Il ne s’agit pas de « posséder », de s’approprier, de prendre, plutôt un processus naturel de « lâcher-prise » et d’intégration, dans le sens de se vivre « intègre » dans son unité heureuse et en vérité de soi
La pratique se vit dans une vision à long terme et non «  tout, tout de suite », elle demande patience, persévérance. Il peut y avoir des « impressions » parfois de régresser, de ne plus avancer, ou au contraire, que « c’est tout bon »…  en fait, il s’agit de passages.  Il n’y a pas d’état de perfection à obtenir, de résultat « copié collé ». La pratique se vit dans un processus d’évolution individuelle, et chacun apporte dans cette mesure à l’évolution du groupe
Prendre le temps d’installer un confort de base essentiel à la pratique, d’harmoniser « l’intérieur » :

. arriver calmement un peu avant l’heure et repartir sans accélération brutale (prévoir un temps de retour en douceur)

 

. apporter une couverture ou équivalent, un coussin type « zafu », une bouteille d’eau

 

. de quoi écrire sur un carnet d’accompagnement de soi réservé à sa progression

 

. prévoir chaussettes ou chaussons, une tenue souple et naturelle si possible

 

. éteindre son téléphone, enlever ses chaussures et laisser ses affaires au vestiaire

 

. entrer dans le commencement de l’atelier en silence, dans le respect et une intention bienveillante

 

. rendre le lieu rangé et nettoyé si besoin

 

Actualité 

 

Dernières informations au 8 septembre 2018

 

Tout le site a été remis à jour et réactualisé !

 

On se retrouve pour les ateliers hebdomadaires après le forum des associations du 15 septembre, dès le lundi 17 au complexe Léo Lagrange, nouveau lieu de l'atelier du matin de 9h15 à 11h30.

 

Le forum aura lieu le 15 septembre de 11h à 18h00 au stade de l'ESTP av. du Président Wilson. N'hésitez pas à venir et aider.

  

Pour vous aider à choisir vos ateliers et vos axes, dans les perspectives 2018/2019

vous trouverez sur le site à télécharger les dossiers précisant le contenu des axes et des stages.

 

Merci encore et en cœur. 

 

Christian

Rappel tél si besoin infos :

06 83 85 41 12