L'éthique de l'association

 Au sein de l'association les animateurs, accompagnateurs et membres du bureau demeurent dans un accompagnement durable et individualisé, même en groupe.

« Une pratique intègre qui tient compte de tout l’Être »

 

A chacun son possible et de se « laisser Être »

Chacun.e est invité dans une dynamique évolutive, chaque champ d’expérience est accessible et ne demande pas de performance ou « de se faire violence ». Il s'agit d'un processus naturel, en douceur où la bienveillance est le maître mot.

 

 "Un processus progressif d’intégration"

Les ateliers amènent vers une détente profonde, un lâcher-prise, une ouverture du cœur qui peuvent s’exprimer de façons inattendues dans des réactions d’intensité variable, il y a donc des paliers à franchir.

 

 Dans tous les cas, toute pratique est rappelée à se vivre en douceur, aucun « forcing » n’est demandé !

 

 

 

 

« Laisser venir, laisser partir »

 

 

 "C'est à partir de sa différence

que l'on trouve sa place"

Chacun.e est invité à vivre « l’Être » le plus complètement possible dans son champ d’expérience de l’instant, dans un « libre progrès ».

 

"Tous les arts et l’harmonie

au service de l’Être"

 Tous les champs d’expériences proposés sont basés sur « la conscience de l'être " et les «  qualités d’être »  qui se développeront dans les différentes pratiques et jusqu’à son quotidien. Quels que soient les ateliers, animations et rencontres, des temps de verbalisation partagée sont laissés à chacun, de son ressenti, qui permettent une solidarité positive enrichissante humainement.

On prend le temps d’harmoniser " l’intérieur "

 

 

 

S’engager avec cœur

 

 

 

" Laisser libre le vécu du corps "

... lui permettre de s’exprimer, de s’éveiller dans ses sensations, découvrir et accueillir le langage du corps. Respecter ses « manques », sa fatigue, se permettre au sein même de l’atelier de s’arrêter un moment, de faire une pause. Se respecter dans la douceur, inutile « de se faire mal ».

 

« En tête, en cœur et en corps »

   La pratique se vit dans une vision à long terme et non « tout, tout de suite ». Pas d’obligation « à retenir » des techniques, des "formes", l'essentiel étant de retrouver le fil de soi, une liberté intérieure.

Chacun.e retiendra ce dont il a besoin pour être au mieux de lui-même, se laisser trouver par ce qui résonne vrai en lui, après vérification de sa propre expérience et discernement.